Skip Navigation

Comment rendre un vol long-courrier agréable

10.06.2016
Topic Featured News

AIG Travel

Malgré les critiques concernant l’espace pour les jambes et les frais de bagages, prendre l’avion n’a jamais été aussi abordable qu’aujourd’hui. Que vous vous rendiez au travail ou partiez en voyage à l’autre bout du monde, l’occasion d’écourter la durée de votre trajet en prenant l’avion est presque trop tentante pour la laisser passer. En fait, grâce aux services d’assistance qui vous protègent contre les problèmes de bagages perdus et de vols annulés, voyager à travers le monde est plus facile que jamais.

Cependant, certaines personnes supportent mal de rester assises dans un avion pendant un trajet aussi long qu’un vol entre les États-Unis et l'Asie par exemple. Ne laissez pas ce facteur vous empêcher de connaître de nouvelles cultures et de nouveaux peuples. Grâce à ces conseils sur la manière de rester à l’aise même pendant les vols directs les plus longs, vous voyagerez comme un membre de la jet-set en un rien de temps.

Choisissez le bon siège 
Dans le secteur immobilier, l’emplacement est le facteur clé. Vous devriez également prendre ce conseil au sérieux lorsque vous réservez votre siège pour un vol long-courrier. La plupart des compagnies aériennes vous proposent de choisir votre siège avant d’acheter votre billet ou de le changer par la suite. Cherchez le modèle de l’avion sur des sites Internet tels que SeatGuru.com et lisez les critiques d’autres passagers qui ont voyagé dans des avions semblables. Choisissez le siège qui a fait l’objet des meilleurs commentaires entouré du moins de personnes possible. Par contre, méfiez-vous, les sièges libres risquent d’être réservés à l’approche de la date du vol.

Même une fois à bord, vous devriez rester à l’affût du meilleur siège possible. Si vous prévoyez de dormir pendant une bonne partie du vol, demandez aux membres de l’équipage si vous pouvez aller vous asseoir dans une rangée moins bondée. Même s’ils disent non la première fois, ils seront peut-être plus compatissants lorsque vous leur demanderez au bout de huit heures de vol.

Dîtes-moi ce que vous buvez et je vous dirais qui vous êtes. 
Si vous avez peur en avion, il est tout à fait normal de vouloir boire un verre pour calmer vos nerfs, mais boire plus pourrait rendre la situation pire que si vous n’aviez pas bu une goutte d’alcool en premier lieu. Rebecca Pattee, fondatrice du blog sur les voyages Away From the Office, a expliqué au Huffington Post que la plupart des boissons proposées pendant un vol (boissons alcoolisées, café et boissons gazeuses sucrées) peuvent entraîner une grave déshydratation.

Au sol, le corps réussit plutôt bien à rester hydraté malgré votre régime alimentaire. À 10 000 mètres d’altitude par contre, l’air comprend moins d’oxygène et est plus sec. Cela signifie que toute boisson qui mine normalement l’hydratation de votre corps est beaucoup plus néfaste. Même si vous êtes un grand buveur, un verre de whisky à une altitude de croisière peut suffire à gâcher votre vol tout entier.

Optez plutôt pour emporter une bouteille d’eau à bord et demandez aux stewards/hôtesses de la remplir à chaque fois que vous en avez l’occasion. Il ne s’agira pas de la meilleure boisson que vous consommerez pendant votre voyage, mais cela vaut mieux que l’alternative.

Faites travailler vos membres 
Le plus grand risque sanitaire que vous courez lors d’un vol long-courrier n’a rien à voir avec l’avion. Comme l’explique Lifehacker, rester assis dans la même position pendant longtemps peut en fait entraîner la production de caillots dans les jambes. Lorsque vous vous levez, ces caillots risquent de se déplacer vers vos poumons, votre cœur ou cerveau et d’entraîner un grave problème de santé.

Cependant, vous pouvez éviter ces risques en faisant quelques exercices simples qui font travailler vos membres, même si vous êtes assis dans une rangée pleine et entouré d’inconnus. La plupart des compagnies aériennes mettent des brochures d'information sur les exercices conseillés à bord de l’avion dans la pochette du siège devant vous, mais vous devriez prévoir de vous lever toutes les heures lorsque le voyant « attachez votre ceinture » est éteint.

Pour toute information supplémentaire, contactez votre prestataire d’assurance voyage.

Les informations présentées sur cette page sont fournies par Brafton. AIG Travel décline toute responsabilité quant à l'utilisation, l'exactitude ou l'interprétation des présentes informations.