Skip Navigation

Huit mythes brisés sur les voyages en avion

05.06.2016
Topic Featured News

AIG Travel

Si vous êtes en voyage d’affaires, vous vous déplacerez certainement en avion, surtout si votre destination se trouve à l’étranger. Un vol peut être une partie palpitante de tout voyage d'affaires, surtout si vous avez la possibilité de voyager en première classe. Saviez-vous toutefois que vous embarquerez certainement avec un certain nombre d’idées reçues concernant la manière dont les avions fonctionnent et le transport aérien en général ? Cela s’explique par le fait que depuis que les Hommes ont commencé à s’envoler, un certain nombre de mythes et mystères sont nés concernant le transport aérien. Bien entendu, cela n’a rien de surprenant. Les avions sont des véhicules complexes et les passagers sont généralement informés du strict minimum concernant ce qu’il faut pour transporter tout le monde en tout sécurité d’un point A à un point B.

Cependant, il est important de détruire ces mythes, particulièrement parce qu’un certain nombre d’entre eux constituent certainement une source de peur et d’anxiété inutiles. Savoir, c’est pouvoir. Alors, consultez cette liste de mythes brisés concernant les voyages en avion.

Mythe n°1 : L’air recyclé de la cabine de l’avion propage des germes/maladies 
La vérité
L’air à bord d’un avion est en fait extrêmement propre, signale Business Insider. L’air de la cabine est nettoyé grâce à des filtres sous le sol et de l’air complètement pur est pompé dans la cabine toutes les deux ou trois minutes environ. La source ajoute que les filtres sont aussi très efficaces. Ils peuvent tuer jusqu’à 99 pour cent des germes et microbes présents dans l’air, une norme de qualité généralement imposée aux hôpitaux. Ne paniquez pas trop. Vous avez bien plus de chances d’attraper un rhume au bureau. Cependant, il est important d’apporter du désinfectant pour les mains format voyage, car les lavabos et poignées dans les toilettes sont certainement recouverts de germes.

Mythe n°2 : Vous pouvez vous enivrer plus vite en cours de vol 
La vérité
Si vous êtes un passager nerveux qui espère qu’une ou deux bière(s) vous feront suffisamment d’effet, vous serez peut-être déçu d’apprendre la vérité. Boire lors d’un vol ne vous enivre pas nécessairement plus vite, explique SouthAfrica.to. Par contre, si vous avez l’impression d’être ivre, ce n’est pas votre imagination. Cette sensation est en fait causée par le fait qu’il y a moins d’oxygène dans l’air.

Mythe n°3 : Prendre l’avion devient plus dangereux 
La vérité
Au cours des dernières années, un certain nombre d’accidents d’avion très médiatisés, tels que le vol 17 de Malaysia Airlines abattu en juillet 2014 et la disparition mystérieuse du vol 340 plus tôt cette même année, ont rendu plus de gens nerveux et les ont convaincus que les voyages en avion sont une entreprise de plus en plus dangereuse. Si ces incidents sont bien entendu bouleversants, le fait est que l’avion est un moyen de transport extrêmement sûr et que la sécurité a en réalité été considérablement améliorée ces derniers temps. Selon Yahoo, le risque d’accident ou d’incident a été divisé par six depuis les années 1980.

Mythe n°4 : L’avion s’écrasera si un passager ouvre la porte 
La vérité
En réalité, la porte d’un avion ne peut pas être ouverte une fois que l’avion a décollé, explique Business Insider. Ceci s’explique par le fait que la cabine pressurisée force la porte à rester fermée, et il est donc pratiquement impossible qu’un être humain ait la force de l’ouvrir. Alors, si vous craignez qu’un passager ivre tente un saut en parachute, vous n’avez aucune inquiétude à vous faire. Ce n’est pas près d’arriver.

Mythe n°5 : Vous pouvez être aspiré dans les toilettes 
La vérité
Il est à peu près impossible d’être aspiré dans les toilettes d’un avion, déclare Business Insider. Bien que cela ne relève pas du domaine de l’impossible d’un point de vue scientifique, un joint d'étanchéité parfait doit être créé afin de permettre l’aspiration pour qu'un tel évènement survienne, et cela est très difficile à faire. Alors pas besoin de s'inquiéter, utiliser les toilettes est tout à fait sûr !

Mythe n°6 : Les téléphones portables peuvent interférer avec le décollage et l’atterrissage 
La vérité
Ce mythe est perpétué par les compagnies aériennes elles-mêmes car elles vous demandent d’éteindre vos téléphones ou d’activer le mode avion de ces derniers avant le décollage. SouthAfrica.to explique que la raison de cette demande n’est pas que les signaux peuvent causer des problèmes pour le système d’exploitation de l’avion. C’est en fait parce que les signaux pourraient être problématiques pour les tours de téléphonie mobile au sol. Alors, ne vous inquiétez pas. Si votre téléphone est enfoui tout au fond de votre sac et que vous oubliez de l’éteindre, vous n’allez pas entraîner un crash.

Mythe n°7 : Les accidents d’avion sont toujours mortels 
La vérité
Le fait que ce mythe ait pris de l’ampleur n’a rien d’étonnant, surtout si on prend en compte que les catastrophes aériennes majeures qui font la une impliquent généralement un grand nombre de morts. Toutefois, en réalité, un certain nombre de passagers survivent lors de la plupart des accidents d’avion. Business Insider fait état de statistiques de 1983 à 2000 qui prouvent que, en moyenne, 95 pour cent des passagers ont survécu aux accidents à bord d’avions américains. La source indique que le taux de survie élevé est imputable à la conception des avions. Il s’agit de véhicules sophistiqués conçus pour résister à de graves accidents.

Mythe n°8 : Des fissures peuvent entraîner le crash d’un avion 
La vérité
Nous avons tous vu ce scénario dans des films. Une fissure dans l’avion ou un hublot entraîne la décompression de la cabine et les gens sont aspirés hors de l’avion. Heureusement, il n’y a pas une once de vérité dans l’histoire, annonce Business Insider. Des fissures et dégâts importants posent bien sûr problème, mais une petite fissure sur le flanc de l’avion n’a rien d’inquiétant. Les avions sont conçus pour résister à un certain niveau d’usure et continuer à voler en toute sécurité. Ceci dit, si vous remarquez une fissure près de votre siège, il serait probablement préférable de le signaler au personnel de bord !

Pour toute information supplémentaire, contactez votre prestataire d’assurance voyage.

Les informations présentées sur cette page sont fournies par Brafton. AIG Travel décline toute responsabilité quant à l'utilisation, l'exactitude ou l'interprétation des présentes informations.